Wondermum - Aurélia / Baby planner


Maman d'une petite Paola de 13 mois et demi (oui les demis ça compte à cet âge là !) et photographe à mon compte depuis bientôt deux ans, je réalise chaque jour qu'il n'est pas toujours facile de concilier vie d'entrepreneuse avec sa vie de maman.

C'est comme ça que m'est venue l'idée de vous proposer une nouvelle rubrique "Wondermum" dans laquelle je souhaite rendre hommage à toutes ces mamans qui vivent de leur métier passion dans l'univers de l'enfance. Un projet personnel qui me tient beaucoup à cœur !

Aujourd'hui, j'inaugure cette nouvelle rubrique avec la jolie Aurélia du blog Ces yeux bleus qui va nous parler de son métier de baby planner. Un métier encore mal connu en France et pourtant si important !

Parce qu'on a le droit de se faire aider, de ne pas tout savoir et d'être fatiguée... Aurélia nous raconte tout !


Quel est le rôle d'une baby planner ?

Nous accompagnons les futurs et jeunes parents dans l’organisation de l’arrivée de leur bébé. Cela peut aller d’une aide très matérielle à une aide plus « enveloppante », plus émotionnelle.

Quel type de services proposez-vous ?

Au sein de notre agence B for Baby qui existe depuis 2009, notre mission originelle est d’accompagner les parents dans leur sphère privée, en leur proposant un large choix de services pour les aider à s’organiser : aide au choix du matériel de puériculture,et du mode de garde de leur futur enfant, conseil pour aménager leur domicile … Nous proposons également des consultations périnatales sur le sommeil du bébé et des parents, le retour à la maison après la maternité, la conciliation vie privée/vie pro, la santé environnementale appliquée aux femmes enceintes et jeunes enfants, etc. Nous pouvons réaliser ces prestations en individuel ou en collectif, par exemple dans des lieux dédiés à la parentalité.

En 2017, nous nous sommes associées avec Anaïs Lunet (la fondatrice de l’agence) pour fonder B for Baby @Work, afin de proposer nos services aux entreprises. Pour le moment, nous travaillons essentiellement auprès des salariés (femmes enceintes et parents), mais notre objectif est d’arriver à toucher les managers pour les accompagner et les former à la gestion des « parents » dans leurs équipes. C’est une envie que nous avions depuis longtemps. Je suis très engagée sur les problématiques de bien-être et d’égalité au travail et de conciliation vie familiale / vie professionnelle, c’était pour moi la suite logique que je souhaitais donner à ma vie professionnelle.


Tu as découvert ce métier lors de ta 1ère grossesse, quel a été le déclic pour te lancer à ton tour ?

Je viens d’un milieu professionnel assez difficile, les agences de communication digitales. Je ne m’y suis jamais vraiment sentie à ma place, beaucoup de pression, peu d’humain, énormément d’heures travaillées pour des rémunérations absolument pas à la hauteur … En 2013, après un burn out, je me suis mise en freelance et me suis vite retrouvée enceinte. J’ai alors rapidement compris que j’aurais du mal à rester dans ce secteur d’activités.

C’est en effet pendant cette première grossesse que je découvre le métier de baby planner et que je fais une rencontre qui va changer ma vie professionnelle : Anaïs. C’est elle qui me donne le goût de ce métier, qui me donne envie à mon tour d’accompagner avec bienveillance les femmes (et les parents) dans ce grand chamboulement qu’est la naissance d’un enfant. Je découvre un monde parallèle, celui de la périnatalité. Tout n’y est pas rose attention, mais ce qui me marque c’est le rapport à l’Humain que l’on a. C’est exactement ce qui me manquait ! Aujourd’hui, j’interviens dans la vie des gens à des moments tellement forts, où il est impossible de tricher, où il se passe de toute façon des choses incroyables, qu’elles soient merveilleuses ou plus difficiles.


Quelle genre de maman es-tu ? Plutôt maman poule ou maman cool ?

Je dirais que je suis une maman pool, ou coule, au choix ! Plus sérieusement, je pense vraiment que je suis un peu des deux et d'ailleurs cette distinction m'a toujours dérangée parce que ce n'est pas du tout incompatible à mon sens. Avant d'avoir mon 1er enfant, j'étais persuadée que je serais une mère très poule, voire assez angoissée. Mais j'ai été très surprise par mes réactions à sa naissance et lors de ses premiers mois ! Je suis beaucoup plus cool que je ne pensais, et c'est tant mieux. Bien sûr j'ai mes lubies et mes petits points de tension concernant mes enfants, mais rien qui ne soit ingérable. Je suis finalement assez zen... ce qui n'est pas toujours le cas dans les autres pans de ma vie :-) Devenir maman m'a clairement détendue (oui je sais c'est dingue mais je revenais de loin !).

Et pour mon côté poule, je ne peux pas passer plus de deux heures sans dire à ma fille que je l'aime, j'ai un besoin viscéral d'être bien sûre qu'elle le sache (au cas où elle en douterait !). On ne dit jamais trop aux gens qu'on les aime, et je suis persuadée que l'entendre permet de mieux savoir le dire. Pour moi cela n'a rien à voir avec l'éducation. Elle connaît les limites, les interdits, les contraintes. Mais elle sait aussi et surtout que je l'aime quoi qu'il arrive. Dire qu'on aime n'empêche pas de savoir être ferme quand il le faut, au contraire.

Tu es actuellement enceinte de ta deuxième petite fille, comment arrives-tu à concilier ta vie de maman et celle d'entrepreneuse ?

C'est de l'organisation ! Déjà être entrepreneure avec un enfant en bas âge c'est sportif, mais c'est sûr qu'en étant en plus enceinte, on relève le niveau de difficultés ;) alors on ajuste, on explique, on module ... La grande force de mon choix professionnel c'est d'être libre et de ne devoir rendre de comptes à personne. Je gère mon temps et mon travail comme je l'entends. Aujourd'hui, je ne pourrais pas revenir en arrière, cette liberté m'est trop précieuse ... même si ce n'est pas simple tous les jours de s'auto-gérer ! Il faut trouver un équilibre pour ne pas être frustrée d'un côté comme d'un autre.

Quand on ‘est entrepreneure, on n’a jamais vraiment fini de travailler. Je me suis donc donné quelques principes : je ne travaille pas le week-end et pour la naissance de mon deuxième enfant, je m'arrêterai au moins deux mois intégralement.

Pour ce qui est de l’organisation plus « pratique », ma fille est gardée en garde partagée tous les jours (et une journée en garderie) qui se passe exclusivement dans l'autre famille. Cette autre famille est extra et notre nounou est une vraie perle. Et puis mon mari est extrêmement présent, il s'en occupe beaucoup et depuis que je suis enceinte il gère beaucoup de trajets. C'est ça ma clé : former une équipe de choc avec les gens qui m'entourent, apprendre à déléguer et à accepter que je ne peux pas être partout à la fois. Compliqué à abandonner ce mythe de la Wonderwoman, mais nécessaire !


Quels conseils donnerais-tu aux futures mamans pour profiter un maximum pendant toute leur grossesse ?

S'il y a bien des périodes où l'on peut se permettre d'être pleinement à l'écoute de son corps et de sa tête, c'est bien pendant nos grossesses. C'est une période où il se passe tellement de choses, où tout change et il n'est pas rare de ne pas toujours comprendre ce qui nous arrive. De toutes les femmes enceintes que j'ai pu accompagner ou voir, pas une n'a pas eu de questionnements à un moment ou à un autre, n'a pas ressenti de choses paradoxales.

C'est alors primordial de ne pas rester seule et de parler, d'échanger, de rencontrer d'autres (futures) mamans. Échangez sur tout, y compris sur des sujets amusants ou des expériences sympas de la grossesse bien sûr ! C'est une aventure que l'on ne peut pleinement comprendre que quand on est passée par là, sachez donc vous entourer de personnes bienveillantes (et j'insiste ! On oublie les mères parfaites - qui d'ailleurs n'existent pas dans la vraie vie - et donneuses de leçons) et rassurantes.

Et accordez-vous de vrais moments rien qu'à vous pour prendre soin de vous. Cela peut paraître cliché mais ces moments sont si rares "après" ...!

Et un conseil pratique pour les premiers jours après le retour à la maison avec Bébé ?

Vivre au rythme de son tout-petit. On a trop tendance à vouloir caler nos bébés sur nos rythmes dès le retour de la maternité. Moi la première, j’aimerais retrouver une vie sociale, active, rapidement. Mais c’est impossible ! Alors si je peux donner un conseil aux mamans qui rentrent tout juste, c’est en effet de vivre au rythme de son bébé. Se reposer quand il dort, être à son écoute quand il a faim, le câliner quand on veut … ce n’est pas du tout une façon de se « soumettre » à son enfant, mais bien au contraire ! C’est une façon de ralentir un peu nos quotidiens effrénés et de profiter de ces premiers moments qui passent si vite et qui annoncent de si gros bouleversements. Pratiquez le « slow life » pendant quelques semaines, vous ne raterez rien de plus important croyez-moi, et votre esprit, votre corps et votre bébé vous remercieront !

Et pratiquez le « troc visite » ! - « Tu viens voir mon bébé ? Super, je suis ravie ! Mais peux-tu m’apporter le déjeuner ? » - « Tu passes dans l’après-midi ? Avec grand plaisir, pourrais-tu m’aider à vider le lave-vaisselle ? » Ces petites choses ne coûteront pas grand choses aux personnes qui viendrons vous voir et vous sera d’une immense aide … ;)

Merci à Aurélia d'avoir été la première à se prêter au jeu ! Et pour la suivre c'est par ici :

https://www.instagram.com/ces_yeux_bleus/

https://www.facebook.com/cesyeuxbleus1/?fref=ts

Vous attendez un heureux événement et souhaitez en garder un souvenir unique ?

N'hésitez pas à me contacter dès que possible pour planifier votre séance photo grossesse afin d'être sûr que je sois encore disponible à la date souhaitée !

#bebe #grossesse #photo #babyplanner #babybump

46 vues

NOS HORAIRES

 

Du lundi au vendredi

De 9h00 à 18h30

Le samedi

De 10h00 à 18h00

Uniquement

sur rendez-vous

 

NOUS CONTACTER

 

Studio photo 

17-21 rue Duret - Paris 16e (côté Porte Maillot)

contact@lovelyfamily.fr

Tel : 06 58 56 55 03

 

2019 - Lovely family photography - Tous droits réservés - Siret n°  812 674 752 00025

Photographe mariage, EVJF, famille, grossesse, nouveau-né, bébé Paris (75) , Hauts de Seine (92), 

Levallois-Perret, Asnières sur seine, Neuilly-sur-Seine, Boulogne-Billancourt, Issy-Les-Moulineaux

 

Pour les entreprises : www.studio-photographe-paris.com

Pour les portraits de femme : www.belovely.fr